les problèmes de peau

La peau est le plus grand organe du corps humain. Elle représente 16 % de son poids total. Composée de plusieurs couches de tissus, sa surface est recouverte d’un film hydrolipidique qui agit comme une barrière de protection de l’organisme face aux agressions extérieures.

Au niveau du derme et de l’hypoderme, sont hébergées certaines annexes de la peau :

  • Les glandes sudoripares, qui fabriquent la sueur, régulatrice de la température corporelle.
  • Les glandes sudorales apocrines, responsables de l’odeur corporelle.
  • Les glandes sébacées, qui secrètent le sébum, composantes essentielles du film hydrolipidique protecteur.
  • Les follicules pileux des poils et des cheveux, toujours associés à une glande sébacée.

les types de peau

Au nombre de 4, le type de peau est le même tout au long de sa vie, c’est un héritage génétique.

Il est défini en fonction de la qualité du film hydrolipidique.

Celui-ci étant composé d’un savant mélange de sueur, d’eau et de sébum.

La peau normale est une peau idéale, dont le film hydrolipidique est bien équilibré entre le sébum et l’eau.

La peau sèche est souvent caractérisée par une peau fine aux pores serrés et sujette aux rides. Elle manque de production de sébum. La perméabilité de la peau est moins efficace, et l’on assiste alors à une accélération de la déshydratation, ce qui peut entraîner des états inflammatoires de type desquamations, rougeurs, ou démangeaisons.

Ce manque de sébum peut être facilement corrigé par des soins quotidiens : nettoyage doux de la peau avec des savons surgras ou des huiles lavantes, associé à des soins émollients pour le corps. Pour le visage, un sérum hydratant + une crème nourrissante sont à privilégier. Il est recommandé également de traiter la sécheresse cutanée par une complémentation nutritionnelle en huile hydratante et relipidante comme l’huile de bourrache*. Riche en acides gras essentiels oméga 3, 6 et 9, composantes des membranes cellulaires, elle permet de prévenir les états de sécheresse par ses propriétés hydratante, anti-oxydante et anti-inflammatoire. De même que l’huile d’argan*, utilisée depuis des siècles par les femmes berbères pour ses propriétés cosmétiques. De couleur miel, elle est riche en acides gras essentiels oméga-6 et en Vitamine E, à l’action antioxydante.

La peau mixte est caractérisée par un déséquilibre de sébum en fonction des zones du visage. On constate une déficience au niveau des joues, et une surproduction sur la zone T (front/nez/menton).

La peau grasse est sujette à une hyper-activité des glandes sébacées qui produisent du sébum en excès. La peau est souvent épaisse, terne, les pores sont dilatés. Elle est souvent sujette à une perte de fermeté.

Un excès de sébum peut entrainer la formation de points noirs ou d’acné si les pores se bouchent et s’infectent. Afin de lutter contre l’acné, il est indispensable de nettoyer sa peau régulièrement avec des produits doux, respectant son PH naturel, en évitant les produits trop « décapants ». Au niveau du soin, les textures légères et hydratantes sont à privilégier.

Pour les peaux mixtes ou grasses, Il est aussi possible de réguler la production de sébum par une complémentation en phytothérapie. La bardane, la pensée sauvage ou le pissenlit sont très adaptés pour cette fonction. En effet, la bardane*, originaire d’Asie et d’Europe est connue pour ses propriétés anti-inflammatoire et antioxydante. Elle présente des propriétés adoucissantes et peut avoir un effet positif sur les démangeaisons et l’inflammation. Sa racine régule la sécrétion du sébum.

La pensée sauvage* est aussi réputée pour ses bienfaits dermatologiques. Cette plante peut en effet contribuer à purifier la peau, à éliminer les microbes et à réguler le pH et l’excès de sébum.

Le pissenlit*, lui, contient des vitamines (A, B6, B9 et C) qui stimulent le système immunitaire et luttent contre les bactéries et les toxines. Il est également très riche en polyphénols, des antioxydants qui luttent contre le vieillissement de l’organisme. Ses vertus sont reconnues pour agir sur les problèmes cutanés.

Quel que soit le type de peaux, le premier geste beauté provient d’une alimentation équilibrée. Un apport régulier de vitamines et minéraux est indissociable à sa bonne santé. A titre d’exemple, la vitamine A aura un rôle majeur sur la cicatrisation, le traitement de l’acné ou encore la formation des rides. C’est un agent anti-oxydant majeur. Elle bloque le développement des radicaux libres et aide à lutter contre le vieillissement. Elle a également une action sur la vision (fabrication des pigments visuels de la rétine).

De la même façon, le zinc est doté de propriétés antioxydantes, il contribue à la fabrication des protéines, il peut être très utile en cas de problème de peau (acné, psoriasis, eczéma…). Le zinc est un précieux atout pour les peaux à imperfections et à tendance acnéique. Il agit à la fois en prévention et en traitement de l’acné. Notons qu’il permet :

  • de lutter contre l’accumulation des toxines et contre les radicaux libres, responsables d’un phénomène appelé “oxydation” qui détériore les cellules et attaque la jeunesse de la peau. Grâce à ses propriétés antioxydantes. Il favorise une peau saine et prévient ainsi les boutons.
  • de réduire la production de sébum, il est ainsi un atout de taille pour éviter les disgracieux boutons d’acné.
  • de lutter contre les bactéries, ce qui permet de réduire les risques d’infections et de favoriser la cicatrisation,
  • de limiter les réactions inflammatoires provoquées par le développement des bactéries dans les pores obstrués par la surproduction de sébum. Les vertus anti-inflammatoires du zinc permettent également d’apaiser la peau et de réduire les rougeurs.

(*) voir bibliographie

Bibliographie

Argan
Bouchetta KQ et al ; The effect of dietary and/or cosmetic argan oilon postmenopausal skin elasticity. Clin interv Aging 2015 ;10 :339-49
Aldouni A. l’huile d’argan, de la nutrition à la santé. Phytothérapie 201 ;8(3) :89-97

Bourrache
(1)De Spirt S et al. Intervention with flaxseed and boage oil supplements modulates skin condition in woman. Br J Nutr 2009 ;101(3) :440-5
(2)Puch F et al, Consumption of functionalnfermented milk containing baorage oil, green tea and vitamin E enhances skin barrier function . Exp Dermato 2008 ;17(8) :668-74
Bardane

(1)MOSKALENKO S. A., Preliminary screening of far-eastern ethnomedicinal plants for antibacterial activity.J Ethnopharmacology, 1986, 15:231-259.
(2)IWAKAMI S. et al., Platelet activating factor (PAF) antagonists contained in medicinal plant : lignans and sesquiterpenes. Chemical & Pharmaceutical BULLETIN, 1992, 40:1196-1198.
(1)Migliani A et al. Observational study of Arctiuum lappa in the treatment of acne vulgaris . homeopathy 2014 ;103(3)203-7
(1)RAYN AUD J. Prescription et conseil en phytothérapie.2005; Paris : Éditions Tec & Doc.
(2)REYM ANN E. La grande bardane, Arctium lappa L., Astéracées. 18-6-2002. Université de Franche Comté – Faculté de médecine et de pharmacie de Besançon.
(2)LIN CC et al. Anti-inflammatory and radical scavenge effects of Arctium lappa. Am J Chin Med. 1996 ; 24 : 127-137.
(3)LIN S C et al. Hepatoprotective effects of Arctium lappa on carbon tetrachloride- and acetaminophen-induced liver damage. Am J Chin Med. 2000 ; 28 : 163-173.
(3)LIN S C et al. Hepatoprotective effects of Arctium lappa Linne on liver injuries induced by chronic ethanol consumption and potentiated by carbon tetrachloride. J Biomed Sci. 2002 ; 9 : 401- 409.
Pensée sauvage

Vukics Et al. Major flavonoid components of heartsease and their antioxydant activities. Anal Bional Chem 2008 ;390 :1917-25
Witkowska-Banaszczak E et al Antimicrobial activity of viola tricolor herb . Filoterapia 2005 ;76(5) :458-61

Pissenlit
1. Kemper Kathi J., MD, MPH. Dandelion (Taraxacum officinalis) The Longwood Herbal Task Force and The Center for Holistic Pediatric Education and Research. [Document pdf consulté le 26 juin 2006]. www.longwoodherbal.org
2. Barnes Joan, Anderson A. Linda, Phillipson David J. Herbal Medicines, Pharmaceutical Press, Grande-Bretagne, 2002, 2e édition.
3. Schutz K, Carle R, Schieber A. Taraxacum–a review on its phytochemical and pharmacological profile. J Ethnopharmacol. 2006 Oct 11;107(3):313-23.
4. The diuretic effect in human subjects of an extract of Taraxacum officinale folium over a single day. Clare BA, Conroy RS, Spelman K. J Altern Complement Med. 2009 Aug;15(8):929-34.
5. Trojanova I, Rada V, et al. The bifidogenic effect of Taraxacum officinale root.Fitoterapia. 2004 Dec;75(7-8):760-3.

Mon compte
Votre compte client Phytalessence

En tant que Client Phytalessence, vous disposez d’un accès sécurisé à votre compte personnalisé.
Afin d’y accéder, veuillez entrer vos identifiants :

Si vous n’avez pas encore de compte client, vous pouvez utiliser le bouton ci-dessous pour en créer un :

Newsletter
Restez informé des nouveautés Phytalessence

Votre adresse électronique est uniquement utilisée pour vous envoyer notre newsletter et des informations sur les activités de Phytalessence. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement inclus dans la lettre d’information pour ne plus recevoir d’email informationnel de notre part.